La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

1. 2. Mieux comprendre la polyarthrtite rhumatoïde et ses enjeux -
D’où vient la polyarthrite rhumatoïde ?

7. Connait-on les causes de la polyarthrite rhumatoïde ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

La PR est une maladie multi-factorielle. Plusieurs causes s’associent comme les pièces d’un puzzle pour déclencher la maladie. Ces pièces sont propres à chaque individu (facteurs génétiques) et viennent également de notre environnement (facteurs d’environnement).

• Les origines génétiques de la polyarthrite rhumatoïde
On estime que la génétique participe à hauteur de 30% à peu près dans la survenue de la PR. Ainsi, une proportion importante des patients atteints de la maladie est porteuse de marqueurs particuliers à la surface des cellules, notamment celles du système immunitaire. On parle du complexe majeur d'histocompatibilité ou, en abrégé, HLA (de l'anglais Human Leukocyte Antigen). Toutefois,la présence de ces marqueurs chez une proportion non négligeable de la population saine ne permet pas de les utiliser comme outil diagnostique ou prédictif du risque de développer la maladie.

• Les facteurs d’environnement impliqués
La responsabilité de plusieurs facteurs d’environnement a été évoquée, tels que le tabac, l’exposition à la silice, les chocs psychologiques, certains agents infectieux, l’obésité ou encore des modifica tions du microbiote, mais les certitudes varient selon les études.
C’est l’exposition à certains facteurs d’environnement sur un terrain génétique prédisposé qui est probablement à l’origine du déclenchement de la maladie et de la perte de la tolérance contre son propre corps.

À retenir

Nombreux sont les arguments qui font suggérer qu’il n’existe non pas un mais plusieurs facteurs favorisants la survenue de la PR. On les classe en 2 grandes parties : les facteurs génétiques d’un côté et les facteurs d’environnement de l’autre. Si à l’heure actuelle, on ne peut pas agir sur les facteurs génétiques, il faut bien connaître les facteurs d’environnement pour les éviter comme le tabac, et avoir un bon suivi dentaire.
Précédent Haut de page Suivant