La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

1. 2. Mieux comprendre la polyarthrtite rhumatoïde et ses enjeux -
D’où vient la polyarthrite rhumatoïde ?

9. Existe-t-il un risque pour l'entourage et/ou la descendance d'une personne souffrant de polyarthrite rhumatoïde ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

La PR n’est pas contagieuse. Il n’y a pas d’augmentation de fréquence de la maladie chez les conjoints et/ou dans l’entourage des patients atteints de PR. Il n’y a donc pas de mesures de précaution à prendre.
La PR n’est pas une maladie héréditaire, mais des facteurs génétiques interviennent. Il y a souvent confusion entre maladie héréditaire et facteurs génétiques. On parle de maladie héréditaire quand il existe une anomalie d’un chromosome qui peut être transmis à l’enfant. C’est l’exemple du daltonisme. On parle de marqueurs génétiques quand les chromosomes sont normaux mais ont des caractéristiques normales particulières.
C’est ainsi que les personnes ayant un groupe sanguin O positif auraient plus de chance de souffrir d’un ulcère de l’estomac que ceux des autres groupes sanguins. Chacun des facteurs génétiques pris isolément ne suffit pas pour provoquer une PR. Ainsi, cette maladie ne s’observe que très rarement sous une forme familiale. En effet, moins de 5% des malades ont un apparenté du premier degré atteint.

À retenir

Le risque de développer une PR pour l'entourage d'une personne souffrant de cette maladie est nul. Pour la descendance de cette personne, le risque est très faible et il n’y a donc pas de raison de s’inquiéter. On peut éventuellement conseiller aux enfants de personnes atteintes de PR de ne pas fumer et d’avoir une bonne hygiène dentaire (cf question 21).
Précédent Haut de page Suivant