La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

3. 2. Mieux comprendre comment prendre en charge une polyarthrite rhumatoïde -
Quelles sont les modalités de suivi de la polyarthrite rhumatoïde ?

32. Comment améliorer mon adhésion au traitement ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

L’adhésion thérapeutique associe deux notions complémentaires : l’observance qui correspond à une prise conforme à la prescription et à la persistance qui correspond à son maintien dans le temps. Un défaut d’adhésion aux traitements de fond est fréquent et peut être préjudiciable, à l’origine d’une moindre efficacité, d’une éventuelle escalade thérapeutique et d’une potentielle augmentation des coûts de santé.

En cas de défaut d’adhésion médicamenteuse, les facteurs dits « non intentionnels » (simple oubli...) et dits « intentionnels » (liés aux croyances et peurs du patient, aux effets indésirables des traitements...), sont souvent intriqués. L’adhésion peut être améliorée en rendant le patient acteur de sa maladie et de sa prise en charge dans le cadre d’une décision partagée (alliance thérapeutique).

Toute prescription d’un traitement antirhumatismal doit être accompagnée d’une démarche d’information et d’éducation, démarche individuelle ou collective, réalisée de façon répétée par un ou plusieurs professionnels de santé (médecins, pharmaciens, infirmières spécialisées...) seuls ou en équipe. L’information et l’éducation doivent être complétées par des outils tels que des brochures, des supports multimédia. à ce titre, on ne peut que recommander l’application Smartphone gratuite HIBOOT éditée par la Société Française de Rhumatologie et qui permet de rappeler aux malades leur prise de méthotrexate ou de biothérapies. En cas de non adhésion, une intervention spécifique peut être mise en place pour permettre au patient d'en comprendre les raisons et les enjeux (éducation thérapeutique, entretien motivationnel, travail sur les représentations de la maladie et sur l’adhésion thérapeutique, identification des facteurs psychologiques de non observance...).

À retenir

L’adhésion au traitement (prise conforme et maintien du traitement) est améliorée par la connaissance de la maladie et des traitements, ainsi que par la perception du traitement (utilité/risque) par le patient. Celui-ci doit être acteur de sa vie avec sa maladie, dans le cadre d’une décision médicale partagée (alliance thérapeutique) où la communication soignant-soigné est primordiale.
Précédent Haut de page Suivant