La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

3. 2. Mieux comprendre comment prendre en charge une polyarthrite rhumatoïde -
Quelles sont les modalités de suivi de la polyarthrite rhumatoïde ?

34. Quel est le rythme optimal de suivi de la polyarthrite rhumatoïde ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

Curieusement, il n'y a pas de réponse consensuelle à cette question. Toutefois, tout le monde s’accorde sur l’importance d’un suivi très rapproché au tout début de la maladie et ce pour trois raisons : c’est à ce stade que l’information voire l'éducation Théra peutique du Patient (ETP) sur sa maladie et son pronostic doit être assurée au mieux, qu’il faut faire le point de toutes les comorbidités potentielles, et enfin que l’activité de la maladie doit être évaluée régulièrement. En effet, la maladie est souvent très active à ce stade et nécessite d’être évaluée de manière rapprochée (tous les mois).
Bien heureusement très souvent, l’état clinique des malades s’améliore ceci ne doit pas empêcher un suivi régulier même espacé. Ce suivi est au mieux assuré de manière régulière (3 à 6 mois) en consultation avec son rhumatologue traitant mais aussi de manière périodique (1 à 5 ans) lors d’une prise en charge multidisciplinaire (avec plusieurs membres de l’équipe de rhumatologie) ayant pour but de passer en « revue » les différents aspects de la maladie et ses conséquences.

À retenir

Un suivi très rapproché (tous les mois par exemple) es nécessaire au tout début de la maladie ainsi qu’en cas de maladie active nécessitant l’initiation ou le changement de traitement. Par la suite, une surveillance régulière (3 à 6 mois) en consultation avec le rhumatologue traitant est, idéalement, couplée à une « revue » périodique (1 à 5 ans) de différents aspects de la maladie.
Précédent Haut de page Suivant