La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

3. 6. Mieux comprendre comment prendre en charge une polyarthrite rhumatoïde -
Comment gérer les traitements médicamenteux ?

54. Dois-je arrêter le traitement si je ne ressens plus aucun symptôme ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

La réponse dépend à la fois du traitement en cours et des objectifs que vous vous êtes fixés avec votre rhumatologue. On n’abordera pas ici la question des traitements non médicamenteux (régime, exercices physiques...) mais plutôt celle des médicaments.

La règle générale est qu’un traitement symptomatique (cf question 36) s’arrête dès que l’état clinique le permet alors qu’un traitement de fond (cf question 37) est à poursuivre, sauf avis contraire du rhumatologue...

En ce qui concerne les médicaments dits symptomatiques, on distingue généralement ceux qui contiennent de la cortisone de ceux n’en contenant pas (antalgiques (cf question 40) ou anti-inflammatoires non stéroïdiens (cf question 41)). On recommande de prendre ces traitements « à la demande », c’est-à-dire de les prendre uniquement en cas de symptôme.

Pour les médicaments contenant de la cortisone, il existe un risque en les arrêtant brutalement (cf question 43). Aussi, le patient ne doit pas les arrêter dès que son état le permet. Toutefois, avec l’accord du médecin, la dose peut être diminuée progressivement dès que l’état clinique le permet, mais en prenant des précautions.

À retenir

Un traitement de fond est à poursuivre quel que soit l’état clinique. La décision de son initiation, sa modification et son arrêt sont à prendre conjointement avec son rhumatologue.
Les traitements symptomatiques qui ne contiennent pas de cortisone peuvent être pris « à la demande » et donc être arrêtés par le patient dès que l’état clinique le permet. Par contre, la modification (diminution de dose, arrêt) du traitement par cortisone nécessite de prendre des précautions particulières.
Précédent Haut de page Suivant