La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

3. 7. Mieux comprendre comment prendre en charge une polyarthrite rhumatoïde -
Quels sont les traitements non médicamenteux de la polyarthrite rhumatoïde ?

59. Quelle est la place de la Médecine Physique et de Réadaptation ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

La Médecine Physique et de Réadaptation (MPR) est une spécialité médicale dont l’objectif est le maintien ou l’amélioration de la fonction pour favoriser l’autonomie, la réinsertion et la qualité de vie, en utilisant tous les moyens humains et matériels nécessaires. Elle est complémentaire de la prise en charge rhumatologique. Elle est le plus souvent indiquée chez les malades qui ont une polyarthrite ancienne ou exceptionnellement résistante aux traitements utilisés à l’heure actuelle. Le médecin de MPR peut intervenir à différentes périodes de la prise en charge d’une PR, à la phase aiguë lors d’une hospitalisation, au cours d’un séjour en service de rééducation, avant ou après une intervention chirurgicale, mais également dans un objectif de réinsertion professionnelle.

La prise en charge en MPR comporte essentiellement des traitements non médicamenteux dont le rapport bénéfice/risque est le plus souvent favorable. Elle s’appuie sur une équipe pluridisciplinaire de rééducateurs, coordonnée par un médecin spécialisé en MPR, associant des kinésithérapeutes (exercices spécifiques), des ergothérapeutes (adaptation de l’environnement, aides techniques, hygiène articulaire), des spécialistes de l’appareillage (orthèses, semelles, chaussage), des moniteurs en Activité Physique Adaptée (réentrainement à l’activité physique).

La prise en charge rééducative est le plus souvent initiée au décours d’une hospitalisation, mais Il est capital de la prolonger après un retour à domicile auprès d’un kinésithérapeute libéral ainsi que par la réalisation d’un autoprogramme de rééducation. Il est également possible, bien que difficile, de recourir à un ergothérapeute libéral.

À retenir

Le recours à une équipe de Médecine Physique et de Réadaptation peut contribuer à réduire les potentielles situations de handicap liées à une PR.
Précédent Haut de page Suivant