La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

3. 7. Mieux comprendre comment prendre en charge une polyarthrite rhumatoïde -
Quels sont les traitements non médicamenteux de la polyarthrite rhumatoïde ?

60. Quand et pourquoi porter des semelles orthopédiques/chaussures sur mesure ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

Le recours aux semelles orthopédiques est loin d’être systématique, la majorité des malades étant bien contrôlée par leur traitement. Toutefois, l’atteinte des pieds dans la PR est très fréquente et potentiellement invalidante. Cette atteinte est parfois négligée alors qu’il est capital de s’en préoccuper pour maintenir ses capacités de marche et entretenir son niveau d’activité physique ainsi que son autonomie. Par ailleurs, l’examen régulier des pieds permet de prévenir d’éventuelles infections.

La prise en charge du pied rhumatoïde s’appuie sur différents traitements, soins locaux par un pédicure, rééducation par un kinésithérapeute, appareillage comme les semelles, les orthoplasties ou les chaussures thérapeutiques.

Tout d’abord, il est important de faire le point sur son chaussage : confort, volume, stabilité. Vous pouvez en parler à votre rhumatologue mais également à un spécialiste de l’appareillage du pied comme les pédicures-podologues ou les podo-orthésistes.

Le recours aux semelles orthopédiques peut apporter une aide en fonction des déformations du pied et de leur caractère réductible ou pas. Les semelles doivent être réalisées sur mesure après prise de moulage, et elles peuvent être secondairement adaptées si nécessaire. L’assurance maladie rembourse partiellement les semelles orthopédiques (environ 1⁄4 du montant) à raison d’une paire par an.

Il faut bien veiller à ce que les semelles soient adaptées aux chaussures afin d’éviter les phénomènes de compression, de conflit entre le pied et la chaussure et d’inconfort.

Les orthoplasties sont des dispositifs de petite taille, de série ou sur mesure, qui ont pour principal objectif d’éviter les conflits entre les orteils. On peut se les procurer en pharmacie ou auprès d’un pédicure-podologue ou d’un podo-orthésiste. Elles ne font l’objet d’aucune prise en charge par l’assurance maladie.

Dans certaines situations, il est difficile de se chausser avec des chaussures du commerce. Il existe alors deux solutions : les chaussures thérapeutiques de série à usage prolongé, vendue en pharmacie ou en magasins d’orthopédie médicale ; les chaussures thérapeutiques sur mesure ou chaussures orthopédiques. Ces dernières sont réalisées par un podo-orthésiste après prise de mesure, et elles peuvent être secondairement adaptées si nécessaire. Elles font l’objet d’un remboursement complet par l’assurance maladie dans le cadre d’une affection de longue durée, sur la base de deux paires la première année d’attribution suivie d’une paire par an dans le cadre du renouvellement. Elles doivent être prescrites par un médecin spécialisé en rhumatologie ou en médecine physique et de réadaptation.

À retenir

Il ne faut pas négliger ses pieds lorsque l’on est atteint d’une PR, et il faut si nécessaire être orienté vers un spécialiste de l’appareillage du pied.
Précédent Haut de page Suivant