La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

3. 7. Mieux comprendre comment prendre en charge une polyarthrite rhumatoïde -
Quels sont les traitements non médicamenteux de la polyarthrite rhumatoïde ?

61. Que penser des autres thérapeutiques non médicamenteuse comme l'homéopathie, l'acupuncture, les suppléments diététiques,…?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

L'acupuncture, selon la pensée médicale orientale, agit sur le Qi (énergie vitale) qui circule dans notre corps par des « canaux » appelés méridiens. Des aiguilles insérées à la surface de la peau stimulent des points d’acupuncture précis afin de régulariser le Qi ainsi que des fonctions physiologiques, organiques et psychiques. L’acupuncture pourrait avoir des effets contre la douleur en interagissant avec les substances opioïdes que nous fabriquons naturellement. Les études contre placebo n’ont pas montré d’efficacité probante de l’acupuncture dans la PR. Si vous devez consulter un acupuncteur, assurez-vous qu’il utilise des aiguilles à usage unique pour éviter la transmission de maladies virales (hépatite B, C, HIV).

L’homéopathie est basée sur l’idée qu’une substance, provocant un symptôme chez une personne en bonne santé, pourrait guérir une personne malade qui a ce même symptôme. Pour être efficaces, les remèdes homéopathiques doivent être dilués plusieurs fois dans l’eau ou dans un mélange d’eau et d’alcool. Les études réalisées dans la PR n’ont pas montré clairement son efficacité mais ces traitements sont non toxiques. Le recours à un homéopathe doit se faire sans arrêter le traitement conventionnel prescrit et en tenant informé son rhumatologue.

Les régimes alimentaires sont en vogue dans notre société. Le seul qui ait montré une efficacité dans la PR est le jeûne prolongé, mais il est difficile à suivre et toxique à long terme. Sinon, il a été proposé soit de rajouter certaines substances à l’alimentation (oligo-éléments, oméga 3...), soit d’en supprimer (gluten, lait de vache).

à côté de ces 3 catégories, nombre d’autres approches non médicamenteuses ont été proposées (sophrologie...).

À retenir

Nombreuses sont les thérapeutiques non médicamenteuses dans le traitement de la PR. Aucune n’a fait la preuve de son efficacité. En cas de recours à ces thérapeutiques, il est très important de ne pas arrêter le traitement et d’en informer votre rhumatologue.
Précédent Haut de page Suivant