La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

4. 1. Mieux vivre avec une polyarthrite rhumatoïde -
Peut-on fonder une famille avec une polyarthrite rhumatoïde ?

69. Peut-on avoir des enfants quand on souffre de polyarthrite rhumatoïde ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

Bien sûr ! Si dans la grande majorité des cas, la maladie débute alors que le couple est déjà constitué et à un âge qui n’est plus compatible chez la femme avec la possibilité d’avoir un enfant (femme ménopausée...), la polyarthrite rhumatoïde peut se déclarer chez une femme ou un homme plus jeune qui souhaite avoir des enfants. Malgré parfois un sentiment d’isolement et de tendance à un repli sur soi-même, le pourcentage de personnes mariées par exemple est tout à fait comparable à celui de la population générale.

Néanmoins, la vie en couple n’est pas toujours facile et l’acceptation de la maladie de l’autre peut être compliquée, d’où un risque un petit peu plus élevé de divorce pour les couples dont l’un des deux est affecté par la maladie.

Les femmes ayant une PR peuvent avoir des enfants conformément à leur souhait. Le nombre d’enfants chez une femme atteinte est tout à fait comparable à celui constaté dans la population générale.

Par contre, la mise en route de la grossesse peut être un petit peu plus longue. Ce retard peut être lié notamment à l’activité de la maladie. En règle générale, la PR ne s’associe pas à des risques particuliers concernant le déroulement de la grossesse et n’a pas de retentissement particulier pour le bébé. La grossesse peut même conduire à une amélioration de la PR, voire une mise en rémission (surtout à partir du 2e trimestre de grossesse).

Il ne faut pas hésiter à aborder avec l’équipe soignante ces questions qui, même si elles sont intimes, font partie de la prise en charge et de la qualité de vie.

À retenir

Lorsque l’on a une PR, on peut tout à fait fonder une famille et avoir le nombre d’enfants souhaité (la fécondité est dite normale). Par contre, il est parfois un petit peu plus difficile d'être enceinte (fertilité parfois diminuée). La PR n’a pas d’impact sur le déroulement de la grossesse ni sur le futur bébé. à l’inverse, le plus souvent la grossesse conduit à une amélioration de la maladie voire une mise en rémission.
Précédent Haut de page Suivant