La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

4. 2. Mieux vivre avec une polyarthrite rhumatoïde -
Doit-on adapter son régime alimentaire quand on a une polyarthrite rhumatoïde  ?

77. Est-ce que l’on doit dépister l’ostéoporose au cours de la polyarthrite rhumatoïde ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

Oui ! La PR touche plus souvent les femmes et en règle générale au moment ou au-delà de la ménopause. La polyarthrite par elle-même s’associe à un risque d’ostéoporose, c’est-à-dire de fragilité osseuse, qui peut conduire notamment en cas de chute à la survenue de fractures (en particulier fractures vertébrales et fractures du col du fémur). La PR constitue ainsi un facteur de risque spécifique de l’ostéoporose.

Celui-ci est même considérablement majoré en cas de traitement prolongé par cortisone. Les régimes qui préconisent la réduction des produits laitiers vont encore plus augmenter ce risque de fracture ostéoporotique. Nous disposons aujourd’hui de moyens simples et anodins pour dépister l’ostéoporose (densitométrie osseuse). Ce dépistage est indispensable dans nombre de cas car il existe aujourd’hui des traitements préventifs efficaces (bisphosphonates...).

À retenir

PR. L’ostéoporose doit donc être dépistée (densitométrie osseuse). Il existe aujourd’hui des traitements préventifs efficaces de l’ostéoporose.
Précédent Haut de page Suivant