La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

4. 3. Mieux vivre avec une polyarthrite rhumatoïde -
Quelles sont les relations entre le moral et la polyarthrite rhumatoïde ?

80. Doit-on voir un psychologue ou un psychiatre lorsque l’on est atteint de polyarthrite rhumatoïde ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

Il n’est bien évidement ni obligatoire ni systématique de rencontrer un psychologue ou un psychiatre lorsque l’on est atteint de PR. Néanmoins, il ne faut pas négliger le versant psychologique et notamment la fréquence de la fatigue, de la tristesse, d’une anxiété voire d’une véritable dépression à l’annonce du diagnostic ou au cours de l’évolution de la maladie. On parle ainsi de prise en charge « globale » et celle-ci comporte l’évaluation du vécu de la maladie et de son retentissement sur le plan psychologique.

Il est important d'en parler avec son médecin et d’envisager si nécessaire une consultation ou un suivi avec un psychologue clinicien (thérapies pouvant être brèves basées sur la parole, travail sur les émotions, techniques psycho-corporelles de gestion du stress...), voire un psychiatre si on envisage la possibilité d’un traitement médicamenteux spécifique.

À retenir

La rencontre avec un psychologue ou un psychiatre est loin d’être systématique et encore moins obligatoire. L’importance des facteurs psychologiques et du vécu de la maladie peuvent toutefois conduire à une orientation vers un psychologue et à un travail psychothérapeutique ou analytique. Il est important d’aborder avec son médecin toute question ou difficulté d’ordre psychologique. La prise en charge dite globale et pluridisciplinaire de la maladie comporte l’évaluation et la possibilité d’un soutien psychologique.
Précédent Haut de page Suivant