La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

4. 3. Mieux vivre avec une polyarthrite rhumatoïde -
Quelles sont les relations entre le moral et la polyarthrite rhumatoïde ?

83. Peut-on voyager avec une polyarthrite rhumatoïde, en particulier en cas de biothérapie ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

Il est bien sûr tout à fait possible de voyager si l’on est atteint de PR, et dans de meilleures conditions si votre polyarthrite est correctement contrôlée. Cependant, plusieurs précautions sont à prendre.

• La nature du voyage et le moyen de locomotion doivent tenir compte d’un éventuel handicap physique. Les aéroports et les gares proposent des services spécifiques pour les personnes à mobilité réduite : accompagnement, prêt de fauteuil roulant, accès aux ascenseurs...

• Le traitement doit être poursuivi comme à l’habitude tout au long du voyage. Prendre son traitement ne pose aucun problème si celui-ci relève exclusivement de médicaments à prise orale, en s’assurant d’emporter la quantité nécessaire pour couvrir la durée du voyage.
Cependant, l’utilisation d’un biomédicament injectable par voie sous-cutanée rend le voyage un peu plus complexe. Il est nécessaire de garder la biothérapie dans un sac isotherme. En cas de déplacement en avion, le médicament doit rester en cabine et ne pas être mis en soute où il fait trop froid. Pour un voyage à l’étranger, un certificat médical bilingue et une ordonnance sont nécessaires pour passer la sécurité et justifier la présence du médicament en cabine. Vous pouvez alors demander au personnel navigant de garder votre médicament au frais. Si vous voyagez en Europe, il est préférable de se munir d’une carte européenne d’assurance maladie que vous pouvez commander directement sur votre compte AMELI. Enfin, par précaution, emportez toujours une boîte de médicaments avec les conseils de votre médecin pour gérer une éventuelle poussée.

• La prévention des infections passe par une protection vaccinale à jour, complétée éventuellement des vaccins obligatoires selon la destination de votre voyage et pour lesquels il est indispensable de se renseigner plusieurs semaines avant le départ (cf question 68).

À retenir

Il est tout à fait possible de voyager pour tout patient souffrant de PR. Toutefois, certaines précautions sont à prendre notamment en cas de traitement en cours par biothérapie et/ou en cas de polyarthrite sévère responsable d’une diminution de la mobilité.
Précédent Haut de page Suivant