La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

4. 3. Mieux vivre avec une polyarthrite rhumatoïde -
Quelles sont les relations entre le moral et la polyarthrite rhumatoïde ?

79. Est-ce normal de se sentir triste lorsque l’on a une polyarthrite rhumatoïde ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

Bien sûr... Et notamment à l’annonce du diagnostic, il est tout à fait normal de se sentir triste. L’absence de traitement réellement curatif, le caractère potentiellement chronique et évolutif de la maladie peut remettre en cause (souvent à tort) tout un avenir et de nombreux projets envisagés. Ainsi, la survenue d’une dépression est beaucoup plus fréquente chez les personnes ayant une PR. Dans ce cas, la douleur est souvent perçue comme plus intense, la fatigue comme plus importante.

Au final, l’évaluation de l’activité de la maladie sera plus difficile d’où l’importance de suspecter cette baisse de moral pour envisager une prise en charge adaptéeet spécifique (évaluation et prise en charge par psychothérapie de soutien voire une prise en charge médicamenteuse par anti-dépresseurs si nécessaire).

Certains traitements comme la cortisone ou le méthotrexate peuvent favoriser la dépression.

À retenir

Se sentir triste et déprimé peut tout à fait se comprendre en cas de PR. La survenue d’une dépression est plus fréquente au cours de la PR. De nombreux facteurs peuvent concourir à cette tristesse ou dépression. Il faut savoir évoquer et rechercher une dépression associée pour envisager une prise en charge spécifique notamment en cas de troubles du sommeil, de diminution du plaisir à faire ou initier les choses, de modification de l’appétit, de vision négative de l’avenir, d’anxiété, de diminution des envies sexuelles... Une prise en charge spécifique doit alors être envisagée.
Précédent Haut de page Suivant