La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

4. 4. Mieux vivre avec une polyarthrite rhumatoïde -
Quelles sont les possibilités de travail au cours de la polyarthrite rhumatoïde ?

85. Que faire lorsque l’on ne parvient plus à poursuivre son activité professionnelle ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

Cette question ne concerne que les malades atteints de forme sévère, ou les malades ayant une PR ancienne ou en échec aux traitements utilisés à l’heure actuelle.

Tout au long de votre parcours professionnel, vous pouvez être confronté à plusieurs situations en lien avec votre état de santé et votre activité.

• Dans un premier temps, si votre travail devient trop pénible, votre médecin traitant peut prescrire un arrêt de travail pour maladie ordinaire (pour une durée plus ou moins longue). Vous pouvez percevoir des indemnités journalières maladie versées par votre caisse de Sécurité sociale. Elles seront calculées en fonction de vos précédents revenus d’activité.

Si votre état se stabilise et vous permet une reprise d’activité, sur décision médicale et après avis du médecin du travail :
• si l’arrêt de travail a été inférieur à 3 mois, vous pouvez réintégrer votre poste normalement,
• si l’arrêt de travail a été supérieur à 3 mois, vous devez passer une visite de reprise de travail (obligatoire) dans les 8 jours qui suivent votre reprise (demande à l’initiative de l’employeur). La visite de reprise du travail a pour objet :
- de vérifier si votre poste de travail (ou, si c'est le cas, le poste de reclassement auquel vous êtes affecté) est compatible avec votre état de santé,
- d'examiner les propositions d'aménagement, d'adaptation du poste ou de reclassement faites par votre employeur à la suite des préconisations émises par le médecin du travail,
- de préconiser l'aménagement, l'adaptation de votre poste ou votre reclassement,
- d'émettre, si nécessaire, un avis d'inaptitude.

Si votre état de santé s’est amélioré mais ne permet pas une reprise de travail au même rythme qu’avant, vous pouvez, sur avis médical, demander une reprise d’activité à temps partiel thérapeutique. La demande de reprise de travail à temps partiel pour motif thérapeutique doit être faite par votre médecin traitant auprès du médecin conseil de votre caisse de Sécurité sociale (un volet est à envoyer à l’employeur). Il faudra ensuite attendre la réponse du médecin conseil et de l’employeur pour la mise en place de ce temps partiel (seul le médecin conseil donnera l’accord ou le refus pour le paiement des indemnités journalières). Pendant le temps de l’instruction de la demande, votre médecin traitant vous maintiendra en arrêt de travail pour maladie ordinaire.

Si vous ne pouvez pas reprendre votre activité, votre médecin traitant poursuivra votre arrêt de travail pour maladie (pour une durée maximale de 3 ans). Une demande d’invalidité peut être faite auprès du médecin conseil de la caisse de Sécurité sociale (cf question 92 pour conditions de la pension d’invalidité).

Dans tous les cas, vous pouvez faire une demande auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) pour faire reconnaître votre handicap : Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé ou RQTH, Allocation Adulte Handicapé ou AAH...

À retenir

évaluez le plus tôt possible, avec votre médecin, s’il y a compatibilité entre votre activité professionnelle et votre état de santé, pour établir une stratégie réfléchie (on ne fait rien de bon en urgence !).
Précédent Haut de page Suivant