rechercher


IMPRIMER
  TELECHARGER 
Précédant Suivant
1. 
Qu'est-ce que la polyarthrite rhumatoïde ?
Dernière mise à jour : 30-05-2006

La polyarthrite rhumatoïde est un rhumatisme. On appelle rhumatisme toutes les maladies qui touchent l'appareil locomoteur (c'est-à-dire les os, les articulations, les muscles, les tendons). L'articulation, ou jointure, sert au mouvement. C'est l'endroit où deux extrémités osseuses, recouvertes de cartilage, se rencontrent. L'articulation est délimitée par la membrane synoviale qui secrète un liquide (le liquide synovial) qui lubrifie l'articulation. Autour de l'articulation se trouvent les ligaments et les muscles, amarrés sur les os grâce aux tendons.

Les principaux rhumatismes sont :
- quand l'os est atteint, l'ostéoporose ;
- quand le cartilage est atteint, l'arthrose ;
- quand le tendon est atteint, la tendinite ;
- quand la membrane synoviale est atteinte, l'arthrite.

• En cas d'atteinte du cartilage ou de la membrane synoviale, on parle de maladie articulaire ou arthropathie. Quand il s'agit d'une maladie inflammatoire de l'articulation, on parte d'arthrite. La membrane synoviale secrète alors anormalement du liquide qui s'accumule dans l'articulation (créant un épanchement de synovie). L'articulation est gonflée et douloureuse. En cas d'atteinte des éléments de voisinage (comme les tendons), on parle de maladie abarticulaire ou périarticulaire (périarthrite). En cas d'atteinte osseuse, on parle d'ostéopathie.

• L'arthrite rhumatoïde comme toutes les arthrites s'accompagne d'épanchement articulaire (synovite), mais s'individualise par le fait que les cellules de la membrane synoviale se multiplient, prolifèrent anormalement. Cette multiplication des cellules synoviales est responsable d'un épaississement de la membrane synoviale que l'on appelle le pannus synovial.

• Quand plusieurs articulations sont touchées, on parle de polyarthrite rhumatoïde.
L'évolution naturelle (sans intervention thérapeutique) de cette affection peut se faire soit vers la guérison (éventualité peut-être moins rare qu'on le croyait dès lors que la maladie est prise en charge précocément), soit le plus souvent vers la persistance de l'inflammation sans atteinte des éléments de voisinage (sans destruction articulaire), soit vers des lésions des éléments de voisinage (destruction du cartilage, de l'os, lésions des ligaments et des tendons). Ces lésions sont la conséquence de la persistance de l'inflammation articulaire (épanchement articulaire et pannus). À la longue, des déformations peuvent apparaître surtout en l'absence de traitement.
Il existe donc des formes plus ou moins graves de la maladie allant de la polyarthrite rhumatoïde peu sévère non destructrice et très localisée à la polyarthrite rhumatoïde très sévère et très invalidante.


Coupe d'une articulation normale

Arthrite

Arthrite rhumatoïde

Evolution de la polyarthrite rhumatoïde

À retenir
 
La polyarthrite rhumatoïde est un rhumatisme inflammatoire caractérisé par des synovites responsables de douleur et de gonflement articulaire et d'un épaississement synovial (le pannus) responsable des lésions ostéocartilagineuses et tendineuses de voisinage.
 
 VOS SUGGESTIONS 
 ENVOYER A UN AMI