rechercher


IMPRIMER
  TELECHARGER 
Précédant Suivant
3. 
Quelle est la cause de la polyarthrite rhumatoïde ?
Dernière mise à jour : 30-05-2006

L'inflammation est un réflexe de l'organisme à une agression (comme la "bosse" après un traumatisme, la gorge enflammée après une infection). Pour la polyarthrite rhumatoïde, on ne connaît pas l'agresseur : il pourrait s'agir d'un agent externe (virus par exemple) ou d'un agent interne. Habituellement, l'organisme ne réagit pas contre ses propres constituants, on dit qu'il se "tolère". Dans la polyarthrite rhumatoïde, pour une raison inconnue, l'organisme ne reconnaît plus un des éléments de l'articulation comme étant sien et réagit contre elle (on parle de réaction auto-immune). Le constituant de l'articulation qui ne serait pas reconnu pourrait provenir du cartilage (collagène).
L'autre hypothèse serait qu'il n'y a pas "d'agression", mais une réaction inflammatoire qui apparaît sans raison, secondaire à un dérèglement inexpliqué de l'organisme.
La polyarthrite rhumatoïde n'est pas une maladie héréditaire, mais il est possible d'en observer plusieurs cas dans une même famille. Il existe, en fait, des "facteurs de prédisposition génétique". L'étude de l'antigène HLA (Human Leucocyte Antigen) protéine à la surface de certains globules blancs (tout comme les groupes sanguins se trouvent à la surface des globules rouges) fournit des renseignements. En effet, au cours de la polyarthrite rhumatoïde, les protéines HLA DR1 et DR4 (DRB* 0101, 0401, 0407) sont plus souvent rencontrées dans les formes chroniques de la maladie.
En effet, il est probable qu'il n'existe pas une cause unique de la maladie mais que plusieurs facteurs (maladie polyfactorielle) présents en même temps chez un même patient soient responsables de la maladie. Les facteurs prédisposants (autres que le facteur génétique) pourraient être un trouble hormonal, une infection virale, un trouble psycho-affectif, un facteur alimentaire...
Ainsi, une personne ne possédant qu'un ou deux de ces facteurs ne sera jamais atteinte de la maladie. Au contraire, si plusieurs facteurs sont rassemblés, alors la maladie peut se déclencher.
À retenir
 
• La polyarthrite rhumatoïde n'est pas une maladie infectieuse, contagieuse, cancéreuse ni héréditaire.
• De nombreux travaux de recherche visant à trouver la cause de la maladie sont en cours.
• Quand bien même la cause de la maladie reste mystérieuse, la meilleure connaissance des processus de l'inflammation synoviale et/ou des lésions du cartilage et de l'os permettent de proposer des traitements efficaces.
 
 VOS SUGGESTIONS 
 ENVOYER A UN AMI