Arthrose en 100 questions

Les 100 questions

femme islande cherche homme 3. Les principes thérapeutiques

30. Est-ce qu'il existe des troubles de l'architecture des membres qui peuvent engendrer une arthrose ?

torrefarrera conocer gente nueva Dernière mise à jour : 30-11-2000

mawkishly À l'évidence OUI. L'exemple le plus classique est celui de l'anomalie congénitale de la structure des os du bassin et notamment du cotyle et du col du fémur. Ces anomalies peuvent être responsables de luxation congénitale de la hanche à la naissance mais plus tard, ces troubles (appelés dysplasie) peuvent être responsables de la survenue d'une arthrose.
Plus difficile est de connaître la relation existante entre des troubles communs et semblent mineurs et la survenue d'une arthrose : citons par exemple la déviation en valgus (genoux en "X") observée dans la gonarthrose fémorotibiale. Nombre d'études sont dites "transversales" c'est-à-dire faites à un seul moment dans la vie d'un individu. Ces études concluent qu'il existe plus souvent des genoux en "X" chez les patients arthrosique que chez les patients normaux. Toutefois, on ne sait pas si la gonarthrose est la cause ou la conséquence du genou en "X".
Pour répondre à cette question, il faudrait conduire les études longitudinales (sur plusieurs années) pour savoir si les gens normaux (sans arthrose) mais avec les genoux en "X" ont plus de risque de voir survenir une gonarthrose que les personnes sans genoux en "X".
Donnons quelques exemples pour lesquels cette question se pose :
- inégalité des membres et coxarthrose ;
- genoux en "X" et arthrose fémorotibiale externe ;
- genoux en "tonneau" et arthrose fémorotibiale interne ;
- pieds creux et arthrose fémorotibiale interne ;
- pieds plats et arthrose du pied et/ou arthrose fémorotibiale externe.

À retenir

Il semble évident que certaines anomalies du squelette et/ou des membres puissent être à l'origine d'arthrose. Certaines anomalies nécessitent d'être systématiquement recherchées pour essayer de prévenir la survenue de l'arthrose (c'est l'exemple de la luxation congénitale de hanche). D'autres anomalies sont fortement suspectées dans la survenue d'une arthrose et posent la question d'une part de savoir s'il faut les rechercher systématiquement dans la population et si oui, quand (une seule fois dans la vie ou tous les 10 ans par exemple) ? D'autre part, en cas d'anomalie observée, la question est de savoir si le traitement de cette anomalie est justifié ou non (c'est l'exemple de l'inégalité de longueur des membres, des genoux en tonneau ou en X, des pieds creux).
Précédent Haut de page Suivant