Lupus en 100 questions

Les 100 questions

2. MIEUX COMPRENDRE comment se manifeste un lupus

20. À quoi sert la recherche des anticorps antinucléaires ?

Dernière mise à jour : 30-12-2010

http://boutique.airelles.com/?pidwak=site-de-rencontre-scaer&8a3=56 La définition d’un auto-anticorps
Une réaction immunitaire de type « auto-immune » (comme dans le lupus) peut se traduire par la production d’anticorps anormaux, appelés autoanticorps.
Ces auto-anticorps sont dirigés contre des constituants de nos propres cellules le plus souvent localisés dans le noyau de ces cellules, d’où le terme antinucléaire (nucléaire = venant du noyau).
rencontre femme noir var La terminologie des auto-anticorps
Ces anticorps antinucléaires sont dirigés contre des composés du noyau de nos cellules, comme l’ADN des chromosomes (anticorps anti-ADN natif), et contre d’autres structures qu’on appelle les ribonucléoprotéines, par exemple les anti-Ro/SS-A, anti-La/SS-B, anti- Sm ou anti-RNP. Cette terminologie un peu compliquée désigne, soit les lettres du nom du patient chez qui l’auto-anticorps a été décrit la première fois (exemple : Ro, La, Sm), soit la structure reconnue par cet auto-anticorps (exemple : RNP pour Union ribonucléoprotéine), soit une maladie associée à cet anticorps (exemple : SS-A pour Sjögren Syndrome A).
Comment se détectent ces autoanticorps ?
Ces auto-anticorps se détectent dans le sang des patients par des tests de laboratoire effectués en routine. Leur détection se fait en deux temps, avec d’abord une étape de dépistage, qui affirme la présence et la concentration de ces auto-anticorps. Cette concentration s’exprime par une mesure des concentrations par titrage du sérum (1/80e, 1/160e, 1/1280e...). Ce chiffre signifie par exemple qu’il existe des anticorps dans un sérum dilué 80 fois : ce sérum est dit positif au 1/80.
Le seuil de positivité varie selon les laboratoires, mais généralement chez l’adulte, il est considéré comme positif à partir d’une dilution de 1/160e. La deuxième étape est d’identifier l’antigène cellulaire qui est la cible de l’auto-anticorps. Cette étape utilise des tests spécifiques, qui vont permettre de détecter les anticorps anti-ADN natif, anti-Sm, anti- RNP, anti-Ro/SS-A...
L’utilité diagnostique et pronostique des auto-anticorps
Ces auto-anticorps servent donc de marqueurs diagnostiques, car en pratique l’absence d’anticorps anti-nucléaires écarte l’éventualité d’un lupus systémique.
En revanche, ils ne sont pas spécifiques du lupus car ils peuvent être présents dans de nombreuses autres maladies et chez des gens en bonne santé. Ces anticorps peuvent aussi avoir une valeur pronostique car certains d’entre eux agissent directement en induisant

A retenir

Les auto-anticorps sont des anticorps dirigés contre des constituants de nos propres cellules. Ils sont détectés dans le lupus et différentes autres maladies auto-immunes systémiques.
Ces auto-anticorps reconnaissent préférentiellement des constituants des noyaux des cellules, d’où le terme anticorps antinucléaires (nucléaire = noyau).
Dans le lupus, ces anticorps antinucléaires sont le plus souvent des anti-ADN natif, des anti-Ro/SS-A,La/SS-B, RNP et anti-Sm.
La recherche d’anticorps antinucléaires est la première étape orientant vers le diagnostic de lupus.

Précédent Haut de page Suivant