La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

3. 7. Mieux comprendre comment prendre en charge une polyarthrite rhumatoïde -
Quels sont les traitements non médicamenteux de la polyarthrite rhumatoïde ?

64. Doit-on modifier ses activités physiques/sportives quand on souffre de polyarthrite ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

Lorsque l’on souffre de PR, il est capital de maintenir son niveau d’activité physique voire d’améliorer ses capacités physiques.

Il faut privilégier les activités d’endurance de type aérobie (nécessitant de l’oxygène) comme la marche, le vélo, la natation qui sont les plus simples à mettre en œuvre au quotidien. Idéalement, il faut pouvoir réaliser 3 séances d’au moins 30 minutes par semaine.

Concernant l’activité sportive, il n’y a pas de contre-indication formelle. Il faut veiller à adapter son activité sportive à son niveau technique et à sa condition physique.

Afin d’entretenir ou d’améliorer sa condition physique, on peut se faire aider par différents professionnels de santé comme les kinésithérapeutes, les ergothérapeutes et les moniteurs en Activité Physique Adaptée. On peut aussi s’adresser aux réseaux sport-santé qui sont adossés à des structures associatives ou à des fédérations sportives.

Le plus important est d’intégrer à sa vie quotidienne une activité physique régulière, en privilégiant par exemple les transports en commun à la voiture, en prenant les escaliers plutôt que l’ascenseur, en évitant de passer trop de temps devant la télévision ou un ordinateur dans le cadre de ses loisirs.

À retenir

La pratique d’une activité physique ou sportive régulière contribue à améliorer les symptômes et le retentissement fonctionnel de la PR.
Précédent Haut de page Suivant