La Polyarthrite Rhumatoïde en 100 questions

Les 100 questions

3. 2. Mieux comprendre comment prendre en charge une polyarthrite rhumatoïde -
Quelles sont les modalités de suivi de la polyarthrite rhumatoïde ?

26. Comment évaluer l'activité de la polyarthrite rhumatoïde ?

Dernière mise à jour : 22-10-2018

Pour évaluer au mieux l’activité (partie inflammatoire) de la PR, il faut recueillir plusieurs types d’informations :

• Celles exprimées par le patient concernant son type de douleur (réveil nocturne dû à la douleur, durée de la raideur matinale).
En pratique, on retient la réponse à une question générale de type : « comment évaluez-vous l’activité de votre PR ? »
Si le malade a d’autres soucis comme un syndrome dépressif et/ou une autre maladie comme par exemple une arthrose, il ne faut pas qu’il en tienne compte dans sa réponse. Pour éviter cet écueil, certaines équipes posent différentes questions relatives notamment (en dehors de l’activité de la maladie) au concept de fatigue, de gêne fonctionnelle, et/ou une question globale de type « en tenant compte de tout, comment évaluez-vous votre état de santé ? ».

• Celles retrouvées par le médecin à l’examen clinique et notamment le nombre d’articulations douloureuses et le nombre d’articulations gonflées.

• Celles retrouvées aux examens biologiques et notamment le taux de Protéine C Réactive et/ou la vitesse de sédimentation globulaire.

• Celles retrouvées aux investigations complémentaires comme par exemple l’échographie articulaire.

Afin d’homogénéiser et de standardiser la prise en charge des patients, des in truments ont été proposés permettant de :
- standardiser le nombre d’informations à recueillir,
- standardiser le nombre d’articulations à évaluer à l’examen physique,
- proposer un calcul permettant pour un patient à un moment donné d’obtenir une seule valeur (score).

Le tableau ci-dessous résume les scores les plus fréquemment utilisés :
SCORE FORMULE
DAS28 Formule complexe prenant en compte le NAD, NAG, l’EVA activité du patient et la valeur de la VS ou CRP
SDAI NAD + NAG + EVA activité du malade + EVA activité par le médecin + CRP
CDAI NAD + NAG + EVA activité du malade + EVA activité par le médecin

NAD = nombre d’articulations douloureuses ; NAG = nombre de synovites
EVA = échelle visuelle analogique (entre 1 et 10) d’activité de la maladie estimée par le malade ou le médecin

Le tableau ci-dessous résume les valeurs des scores qui permettent de définir l'état d'activité d'un malade à un moment donné :
SCORE RÉMISSION FAIBLE ACTIVITÉ
DE LA MALADIE
ACTIVITÉ
MODÉRÉE
ACTIVITÉ
FORTE
DAS28 ≤ 2,6 > 2,6 - 3,2 > 3,2 - 5,1 > 5,1
SDAI ≤ 3,3 > 3,3 - 11 > 11 - 26 > 26
CDAI ≤ 2,8 >2,8 - 10 > 10 - 22 > 22

Généralement, c'est le médecin ou une infirmière qui calcule ce score. Il faut toutefois savoir qu'après apprentissage, vous pouvez vous-même suivre l'activité de votre maladie.

POUR EN SAVOIR +
Pour le calcul du DAS28, SDAI et CDAI :
https://www.rheumakit.com/fr/calculators/das28_crp
https://www.rheumakit.com/fr/calculators/sdai
https://www.rheumakit.com/fr/calculators/cdai
 

À retenir

L’évaluation de l’activité de la maladie repose sur plusieurs éléments. La mise à disposition de scores a grandement facilité la prise en charge des patients grâce à une harmonisation des pratiques et surtout grâce à l’obtention d’une seule valeur (score) permettant au mieux de « classer » au mieux l’activité de la maladie (rémission, faible activité, activité modérée, activité forte).
Précédent Haut de page Suivant